Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

Premiers résultats de la plateforme dérobées fourragères

Actualité11/05/2022

Littoral Normand participe aux travaux du programme National Cap protéines qui a pour objectif l’amélioration de l’autonomie protéique des élevages français. Voici les 1ers résultats de la plateforme dérobées fourragères d’automne au GAEC Guilbert.

Littoral Normand participe aux travaux du programme National Cap protéines qui a pour objectif l’amélioration de l’autonomie protéique des élevages français. Parmi les autres actions, une plateforme d’essai d’associations de dérobées fourragères d’automne a été semée au GAEC Guilbert, près de Villers Bocage (14), ferme bio vitrine historique du programme Reine Mathilde, en collaboration avec Pascal ROUGIER de Conseil Organic.  Voici les résultats de la première fauche sur le RGI et ses associations.

 

Protocole

Il s’agit d’un dispositif en damier dans lequel plusieurs espèces de vesces et trèfles, ainsi que de la féverole, lentille et pois fourrager, ont été semées en pur et en association avec 3 graminées différentes : RGI en témoin compétitif et précoce, seigle en témoin compétitif et plus tardif et fétuque en témoin non compétitif. La dose de semis sur la partie croisée correspond à la moitié de la dose en pur pour chacune des deux espèces.

Date de semis : 30 septembre

Précédent : orge

Préparation du sol : déchaumage et labour

Date de fauche : 4 avril

Rendements

Le protocole expérimental est établi au niveau national. Les fauches sont calées en fonction du stade de la graminée. La première fauche a été donc réalisée sur les associations avec RGI et sur Féverole et vesce de Narbonne, les espèces les plus précoces.

Voici les résultats de rendement. A la récolte les taux de Matière Sèche étaient les suivants  : très forte production de biomasse par la féverole mais très faible taux de MS. Pour les autres espèces, peu ou pas présentes, nous n’avons pas pu déterminer le taux de MS. Nous avons appliqué une valeur estimée de 15%.

Conclusions

Les données sur les modalités en pur sont issues de trois répétitions, tandis qu’un seul échantillonnage est réalisé sur les associations. Cependant, si on regarde les résultats d’un point de vue qualitatif, quelques grandes tendances se dégagent de façon très claire :

  • Seules la féverole et la vesce de Narbonne semblent suffisamment précoces pour un semis du 30 septembre et une récolte de début avril, à la première fauche du RGI ;
  • Les autres espèces de trèfles et vesce ne sont pas présentes dans l’association avec le RGI, qui les a étouffées. Pour une association plus équilibrée il faudrait peut-être réduire la dose de semis.

Concernant l’installation des espèces de la plateforme :

  • Les trèfles d’Alexandrie suivis par l’incarnat ont été les premiers à lever (7 octobre !).
  • Le pois fourrager est levé mais il a disparu pendant l’hiver. La lentille noirâtre et le trèfle hybride ne se sont jamais bien installés.

La récolte des associations avec Fétuque et Seigle, ainsi que les vesces et trèfles en pure a été réalisée le 4 mai. Nous allons pouvoir bientôt communiquer sur les résultats.

Contactez l'auteur

Certifications :