Mot de passe oublié

#1- Quel est le profil des exploitations laitières en AB à Littoral Normand ?

Actualité23/01/2023Agriculture Biologique, Nutrition, Qualité du lait, ReproductionBovins lait

Les résultats des exploitations laitières en Agriculture Biologique prouvent qu'elles sont performantes techniquement et économiquement. Les résultats technico-économiques 2021-2022 sont basés sur un échantillon de 155 exploitations agricoles en Agriculture Biologique (- 6 par rapport à l’année précédente). Seules les exploitations ayant des données exhaustives ont été retenues sur l’ensemble du territoire de Littoral Normand en excluant les exploitations en conversion.

Des élevages de taille croissante

La tendance à la hausse, déjà observée par le passé, se confirme cette année. La taille des troupeaux était de 65 en 2019/2020, passe à 70 en 2020/2021 et monte encore jusqu’à 76 en 2022. Ce sont notamment les troupeaux à inférieurs à 50 vaches qui sont de moins en moins fréquents dans notre échantillon. Une tendance à l’agrandissement des troupeaux biologiques adhérents à Littoral Normand semble donc se dessiner. Toutes les tranches sont concernées mais la progression la plus forte est observée en particulier sur les troupeaux entre 70 et 99 VL.

 

Des performances stables avec une amélioration de la qualité

Pour mieux apprécier les tendances à long terme, nous avons comparé les résultats de la dernière campagne avec la moyenne des trois précédentes. Dans sa globalité la production laitière au sein des élevages biologiques de Littoral Normand se maintient sur des niveaux stables par rapport aux années précédentes, ce qui montre que les progrès des dernières années sont acquis.

 > Le taux butyreux reste stable sur des niveaux comparables à la moyenne du Littoral Normand.
 > Le taux protéique est aussi stable mais demeure inférieur par rapport aux exploitations conventionnelles, malgré une plus forte proportion de races ayant traditionnellement de meilleurs taux.
 > L’amélioration de la qualité du lait, témoignée par le comptage cellulaire, se confirme pour cette campagne, avec des valeurs qui sont désormais très proches des valeurs du conventionnel..
 > Le rang moyen de lactation, qui reflète la longévité des troupeaux, est stable, et reste plus élevé que la moyenne des troupeaux adhérents à Littoral Normand.
 > Le pourcentage de primipares (premiers vêlages) augmente mais reste inférieur à la moyenne des conventionnels, ce qui confirme un besoin de renouvellement plus faible dans les élevages en AB.
 > Le pourcentage de vêlages de génisses avant 28 mois retrouve des valeurs plus normales après deux années de vêlages trop tardifs, à cause du surnombre de génisses élevées dans les troupeaux induisant un décalage dans leur arrivée en production (moyenne vêlage à 33 mois mieux qu’en 2021).
 > La production des vaches, primipares comme multipares, reste stable aussi cette année au regard de la moyenne des trois dernières années.

Le lait produit sur la ferme moyenne AB de Littoral Normand augmente par rapport à l’an dernier (effet probablement de l’année de bonne récolte de fourrages en 2021) et reste supérieur par rapport aux deux précédentes campagnes.

Des performances de reproduction améliorables

Les IVV moyens bio sont cette année comparables à ceux que nous observons en conventionnel, avec une amélioration importante par rapport à 2021. Le taux de réussite en 1ère IA s’améliore aussi considérablement et est même meilleur par rapport à la moyenne de Littoral Normand.

 

Maddalena MORETTI

Conseillère Référente Agriculture Biologique

maddalena.moretti@littoral-normand.fr  

   06 64 23 84 16

Contactez l'auteur

Certifications :