Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

[Témoignage] Le contrôle Opti’traite® : oui, mais pas que

Services29/06/2021

La machine à traire est un outil qui fonctionne deux fois par jour et 365 jours par an. Son entretien et son contrôle sont donc primordial. La vérification annuelle ne suffit pas toujours à résoudre tous les problèmes témoigne un éleveur du sud Manche.

« En novembre 2019 nous avons connu une montée cellulaire importante, nous avons frôlé l’arrêt de collecte. Mon premier réflexe a été de faire réaliser un contrôle Opti’traite®. Aucune anomalie n’a été mise en évidence et pourtant les problèmes ont continué (Graphique). Nous avons réformé des vaches infectées, revu nos pratiques de traite et même acheté des vaches saines mais quinze jours après leur arrivée, elles avaient déjà des taux cellulaires élevés. Ma conseillère Littoral Normand m’a suggéré de prendre contact avec le service traite de Littoral Normand. J’étais un peu sceptique au départ mais lors de son intervention le conseiller a constaté que 11 décrochages sur 16 étaient dérèglés. Après les réparations début mai, la situation est redevenue rapidement normale (Graphique). La situation est devenue tellement plus confortable : plus aucune mammite, tout le lait produit a été livré. »

 

 

 

                       

 

 

Avis du Conseiller Installation de Traite, à Littoral Normand, Patrice GUILLET


L’important est que l’ensemble des décrochages soient réglés de façon homogène pour que toutes les vaches soient traites de la même façon. La dépose automatique gère et décide de la fin de traite. Pour avoir confiance en elle, faites-la contrôler. Les décrochages peuvent se dérégler mais les capteurs peuvent aussi s’encrasser. Dans le boitier de commande, le réglage peut être mis d’une certaine façon, ce n’est pas pour cela que la réaction du capteur de débit sera la même. Seuls nos appareils spécifiques et reconnus par l’Institut de l’Elevage peuvent le déceler.

Le contrôle Opti’traite® annuel est non seulement une obligation réglementaire mais une nécessité pour être certain du bon fonctionnement de l’installation. Il existe aussi 2 autres contrôles qui peuvent compléter ce premier. Il s’agit du Net’traite®, qui consiste à inspecter le nettoyage de la machine à traire, et du Dépos’traite®, pour le contrôle des déposes automatiques des faisceaux trayeurs. Aujourd’hui, vous pouvez considérer ces trois prestations comme des outils pour la qualité de votre lait.

Quelques chiffres…
Voilà plus d’un an que Littoral Normand compte dans ses effectifs une équipe dédiée à la traite. Les membres de l’équipe ont des agréments pour les contrôles Opti’traite®, Dépos’traite® et Net’traite®.
En 2020, une soixantaine de contrôles Opti’traite® ont été réalisés. 20% d’entre eux montraient un souci de pulsation. 21% des installations avaient des problèmes de pompe à vide ou de fuite sur les canalisations. Nous avons rencontré 9% des lactoducs avec une pente insuffisante. 11% des installations rencontraient un problème de nettoyage.
Les 42 contrôles Dépos’traite® ont fait apparaître un problème de nettoyage sur 57% d’entre eux, ce phénomène provoque des déposes hétérogènes des faisceaux trayeurs. 15% des installations avaient au moins deux postes mal réglés.
La trentaine de Net’traite® réalisée a mis en évidence un problème de manque d’eau chaude. Ce phénomène est dû à des agrandissements de salle de traite où les bacs de lavage et les chauffe-eau n’ont pas suivi l’évolution. 30% des prestations ont fait apparaitre une température insuffisante en fin de lavage. 6% des Net’traite® montraient un manque de lessive.

 

Patrice GUILLET

Conseiller installation de Traite

Contactez l'auteur

Certifications :