Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

L'observatoire de l'herbe : Tripl’XL, une expérimentation ambitieuse au domaine INRAE du Pin.

Actualité08/09/2020Agriculture Biologique, Observatoire de l'herbe, PrairiesBovins lait, Bovins viande

L’observatoire de la Croissance de l’Herbe reprend cette semaine, la croissance moyenne est de 48 kg MS /ha/ jour avec de fortes disparités sur la région.

Zoom sur l’expérience à l’Inrae du pin :

l’objectif de cette nouvelle expérimentation (2020-2026) est d’évaluer l’influence de la race (Holstein, Normande, Jersiaise), de son format intra race (Holstein et Normande) et de la répartition des apports de concentrés durant la lactation sur les variations des réserves corporelles et plus largement l’aptitude des vaches laitières à produire et se reproduire dans le cadre d’une conduite en vêlages groupés.

Cette expérimentation s’inscrit au cœur du Laboratoire d’Innovation Territoriale Ouest Territoires d’Elevage (LIT Ouesterel). Ce projet de recherche participative a pour ambition de réconcilier élevage et société en particulier via l’amélioration de la santé et du bien-être animal. Le Pin s’inscrit dans le LIT via ce dispositif Tripl’XL, avec pour objectifs de mieux caractériser le bien-être de la vache laitière au pâturage et d’effectuer une analyse multicritère à grande échelle d’un grand troupeau en système herbager. Ce dispositif est soutenu par l’Etat (PIA) et la Région Normandie.

L’alimentation du troupeau Tripl’XL repose sur un système herbager, avec une surface en herbe allouée de 55 ares par vache. En période hivernale, l’alimentation se compose de 50% d’ensilage d’herbe et 50% de mi-fané enrubanné. Au pâturage, les vaches pâturent en un seul troupeau sur des parcelles de 10 ha environ, composées de ray-grass anglais, associé ou non au trèfle blanc. Hormis un lot sans concentré, les vaches reçoivent 400 kg de concentrés par an, attribués à divers moments de la lactation. Le pâturage tournant simplifié, utilisé de longue date au Pin, et caractérisé par des temps de séjour long par parcelle (8 à 12 jours), continue d’être pratiqué avec succès.

La saison de reproduction est limitée à 13 semaines (de fin Avril à fin Juillet) afin d’obtenir des vêlages de fin d’hiver et de faire coïncider au mieux la demande alimentaire du troupeau à la disponibilité en herbe de qualité. Cette période est scindée en deux, avec une 1ère période (6 semaines) d’IA en semences sexées en race pure pour assurer le renouvellement du troupeau. Puis deux taureaux de race Angus prennent le relais afin de produire des animaux croisés, destinés à la production de viande.

 

2020 : année de lancement dans des conditions inattendues.

La mise à l’herbe a eu lieu le 19 Mars dans un contexte sanitaire particulier. La transition alimentaire s’est faite rapidement pour tirer profit des conditions climatiques favorables, après l’hiver pluvieux. Avec des sols portants, les jours de pâturage sans complémentation ce sont succédés jusqu’à la mi-Juillet. Les conditions climatiques très variables et leurs conséquences sur la croissance de l’herbe nous ont amenées à être très réactifs, notamment avec des fauches précoces. Le troupeau est complémenté depuis fin Juillet. Les épisodes orageux ont redonné un second souffle aux prairies et permettent d’envisager un automne plus clément. Bénéficiant de 55 ares, les vaches vont maintenant bénéficier d’un « second printemps », avec le retour au 100% herbe pâturée depuis la fin Août.

 

 

 

Pour en savoir plus :

Frédéric Launay / Marie Gaborit (02.33.39.61.00) / Luc Delaby (02.23.48.50.98)

Contactez l'auteur

Certifications :