Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

L'observatoire de l'herbe : saison chaude et sèche, pas optimale pour les rendements

Actualité12/07/2022Agriculture Biologique, Observatoire de l'herbe, PrairiesBovins lait, Bovins viande

L’été est bel et bien là et la météo de la semaine nous le montre bien. La semaine dernière, la croissance n’était que de 24 kg MS/ha/jour en moyenne sur la région. Rien à voir avec l’année 2021, où la croissance était de 60 kg ! Cependant, la croissance est très proche de la moyenne de référence des années 2010 à 2020 (28 kg).

Cette semaine, nous vous proposons un bilan de mi-saison de pâturage.

Les particularités de la saison 2022 à retenir sont :

  • Une croissance hivernale plus forte et donc un démarrage du pâturage avec des stocks d’herbe sur pied inhabituels,
  • Un déficit des précipitations marqués et long (déjà présent dans l’hiver et accentué sur les mois d’avril et mai),
  • Un mois de juin chaud et orageux apportant de manière localisée des pluies largement attendues.

Finalement, sur ce début 2022 (18 mars au 8 juillet), le rendement moyen en Normandie est inférieur à la référence 2010-2020, excepté dans l’Orne et la Manche. 

 

 

 

 

Témoignage : SCEA des Bourdonnets – Le Châtellier (61)

Nous conduisons un troupeau de 135 normandes en production AOP sur un parcours de 35 hectares de pâturage divisé en paddocks de 1,35 ha en moyenne. Cela fait 4 ans que nous pratiquons le pâturage tournant. Cette année, nous avons refait une partie des chemins d’accès afin de gagner du temps dans les déplacements du troupeau et pour limiter les problèmes de boiteries. L’autre objectif de l’année est d’essayer de maintenir au maximum le niveau de production du troupeau en ne limitant pas l’ingestion au pâturage. L’année dernière, la chute de production avait été trop importante en juin-juillet. Nous avons donc tendance à moins faire gratter les vaches avant de les sortir des parcelles et à accepter des hauteurs d’herbe plus importantes en sortie de paddock. Cela a globalement bien fonctionné même si nous avons été surpris par l’épiaison qui est arrivée très vite.  Nous avons démarré le topping trop tard. L’année prochaine, nous attèlerons la faucheuse dès la fin des semis de maïs afin de mieux anticiper.

 

 

 

Bel été à tous ! Reprise le 5 septembre pour suivre la croissance le reste de la saison.

Vous souhaitez recevoir le bulletin par mail dès le lundi ? Abonnez-vous en suivant ce lien : normandie.chambres-agriculture.fr

 

Claire CARAES et Justine HEBERT

Chambre d’Agriculture de Normandie

 

Contactez l'auteur

Certifications :