Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

L'observatoire de l'herbe "L’herbe nous surprendra toujours !"

Actualité14/06/2021Agriculture Biologique, Observatoire de l'herbe, PrairiesBovins lait, Bovins viande

Avec 77 kg MS/ha/jr de pousse en moyenne la semaine dernière, la saison de pâturage se poursuit bel et bien sur l’ensemble de la Normandie.

Après l’avoir longtemps attendue, l’herbe semble ne plus vouloir s’arrêter de pousser.

Les conditions idéales de récolte ont permis à beaucoup de faucher les excédents du circuit de pâturage et les parcelles à dominante fauche, en ensilage, enrubannage ou foin.

Les conditions pluvieuses annoncées pour la fin de semaine et la baisse de la température permette d’espérer un maintien de la pousse jusque début juillet. Un autre tour de fauche semble permis fin juin. Une belle perspective en comparaison de l’an passé où la repousse après les fauches de fin mai-début juin avait été quasi-inexistante.

En parallèle, la gestion des refus épiés par fauche ou topping est à réaliser.

 

 Témoignage

Gaec du Rouvray, Feings (61)

 La mise à l’herbe des vaches laitières a eu lieu début avril. Les températures fraîches du mois d’avril et l’absence de pluie ont freiné la pousse. Le déprimage a été bien réalisé sur l’ensemble du parcellaire. Pour pallier au manque de pousse et éviter d’écourter en herbe à pâturer, nous avons dû rouvrir des parcelles initialement prévues en fauche.

Au mois de mai, les orages ont permis de reconstituer les réserves en eau mais les pluies importantes ont détrempé le sol au point que nous avons dû rentrer les vaches pendant quelques jours.

La pousse a démarré un mois plus tard que d’habitude, avec le retour de l’eau et de températures plus élevées. Il nous faut maintenant gérer les hauteurs d’entrée dans les parcelles et les refus. Nous avons commencé les fauches début juin. Des parcelles supplémentaires ont été fauchées pour avoir un bon redémarrage de la pousse.

Finalement, les rendements sont ceux d’une année normale, ça nous rassure par rapport à l’année dernière. Nous espérons avoir de la pluie en quantité suffisante cette semaine pour que la pousse de l’herbe se maintienne.

 

 

Justine Hébert, Chambre d’agriculture de Normandie

Contactez l'auteur

Certifications :