Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

L'observatoire de l'herbe : en avril ne te découvre pas d’un fil

Actualité04/04/2022Agriculture Biologique, Observatoire de l'herbe, PrairiesBovins lait, Bovins viande

La pousse de l’herbe cette semaine s’élève à 49 kg MS/ha/jour. La météo presque hivernale de la dernière semaine a légèrement ralentie la pousse. Presque l’ensemble des fermes suivies des zones climatiques séchantes, intermédiaires et humides ont mis leur troupeau à l’herbe. Les dernières sorties sont prévues dans les prochains jours.

Avril est un mois déterminant avec le pic de croissance qui pourrait se passer mi-avril si la chaleur revient. Ne pas hésiter à débrayer des parcelles pour ne pas se faire déborder sur les parcelles de pâturage, ajuster son planning de fauche qui pourra être plus précoce cette année, de même que la récolte des dérobées fourragères type RGI.

Les systèmes de 30 ares et plus sont désormais à une demi-ration d’herbe, la complémentation diminue cette semaine entre 5 et 8,5 kg de fourrages distribués dans les fermes suivies.

Les conditions sont bonnes pour un pâturage de printemps et n’oubliez pas que la prairie pâturée reste l’alimentation la plus économique par rapport à un fourrage récolté et une bonne source de protéines !

Témoignage : GAEC ADAM, Saint-Marcouf (50)

Eleveur de vaches laitières, notre troupeau est constitué de 120 vaches Normandes qui ont accès à 34 Ha de pâturage.

La saison de pâturage démarre assez bien, la portance n’est pas limitante. Nous avons sorti les vaches le 26 février et elles sortent aussi la nuit depuis mi-mars. La particularité de cette année est de devoir gérer des hauteurs d’herbe importantes dès le démarrage. Nous avons diminué rapidement les quantités apportées à l’auge pour que les parcelles soient pâturées correctement.

Le premier tour va se terminer cette semaine. Pour le moment, nous avons un temps de retour entre 35 et 40 jours. Un passage d’engrais azoté est prévu cette semaine, une vingtaine d’unité sera apportée.

L’objectif de l’année 2022 est de continuer l’aménagement des chemins de pâturage. Nous voulons bétonner les passages et investir dans deux boviducs pour traverser des chemins communaux. Cela nous permettra de sortir les vaches plus vite après la traite sans avoir besoin de préparer le chemin avant.

 

 

Claire CARAES – Chambre d’Agriculture de Normandie

 

Contactez l'auteur

Certifications :