Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

L'observatoire de l'herbe : doux et sec de début septembre

Actualité14/09/2021Agriculture Biologique, Observatoire de l'herbe, PrairiesBovins lait, Bovins viande

Comme nous l’espérions tous, début septembre se montre plus agréable que ne l’a été l’été. 10j de vent d’Est et les températures élevées du week-end et début de semaine dernière ont fini de ralentir la pousse de l’herbe dans les zones séchantes. La moyenne a été de 39 kg MS/ha/j, dans la moyenne des 10 dernières années.

 

Le passage d’une averse autoriserait à espérer un regain riche en protéine. De nouvelles coupes sont également envisageables dans les prochaines semaines, avant le début des ensilages de maïs. Le mois de septembre autorise encore de faire des récoltes bien fanées, faciles à conserver.

 

Toutefois, il faut rester attentif à ne pas trop gratter les prairies à cette époque avec le ralentissement de la pousse. Créer des trous dans le couvert risque de faire de la place pour des adventices, qui peuvent être très vigoureuses à cette époque.

Témoignage de Monsieur Daniel RENAUD à Ellon (14)

Ma quarantaine de Prim’Holstein a tourné sur 9 parcelles (30 ares/VL) depuis le 25 mars. Le début de saison avait été assez froid et peu poussant. L’herbe ne s’est réellement mise à pousser que vers mi voire fin avril, ce qui a été plus tardif que les années précédentes et m’a obligé à les nourrir plus à l’auge sur cette période.

En revanche, l’été s’est finalement révélé très atypique. Les gros coups de chaud habituels ont été assez quasi inexistants et nous avons eu des pluies assez régulières une bonne partie de l’été. J’ai apporté à l’auge ½ ration de fourrages conservés, 1kg2 d’une VL 18 et 2 kg de mon concentré azoté. J’ai eu plus de taux sur l’été que les années précédentes.

Ainsi de juin à août, j’ai eu en moyenne + 4 points en MG (moyenne à 43,3 g/L sur les 3 mois) et +1,7 points en MP (moyenne à 33,3 g/L). Les prairies n’ayant pas séché, je n’ai pas eu besoin d’affourager ni mes vaches laitières, ni mes allaitantes. Début août, j’ai même réussi à récolter 14 rouleaux d’enrubannage/ha de 420 kg sur les parcelles pâturées par les laitières. Pour ça, j’avais juste apporté 45 unités d’azote après ma première récolte de fin mai-début juin. En régulant ainsi le stock d’herbe sur pied, ça m’a permis en plus de leur mettre à disposition, plus que d’habitude, de la jeune herbe de bonne qualité, au lieu de stocks sur pied parfois avancés.

Je dois avouer que dans ma carrière, je n’ai jamais vu faire autant de stock d’herbe que cette année. Et en plus, je pense que c’est de l’herbe de qualité car j’ai réussi à la récolter dans de bonnes conditions.

 

Edouard LAIGNEL
Littoral Normand

 

 

Contactez l'auteur

Certifications :