Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici

Les staphylocoques à coagulase négative

Actualité22/06/2020Qualité du lait

À la suite d’une analyse bactériologique, les Staphylocoques à Coagulase Négative (SCN) sont fréquemment retrouvés. De quoi parle-t-on ?

Dans la famille des Staphylocoques, on distingue 2 grandes catégories :

  • Les staphylocoques coagulase-positive (SC+) possèdent une enzyme (une coagulase). Ce groupe se compose essentiellement des Staphylocoques dorés (Staphylococcus aureus).
  • Les staphylocoques coagulase-négative (SCN) ne possèdent pas de coagulase. Plus d’une cinquantaine d’espèces font partie de ce groupe.

Un nombre élevé d’espèces

Ces différentes espèces de staphylocoques à coagulase négative ont des caractéristiques différentes notamment concernant la gravité et la persistance des infections.

Les SCN les plus fréquemment rencontrés sont le Staphylococcus chromogenes et Staphylococcus epidermidis avec un profil plutôt mammaire et le Staphylococcus haemolyticus et Staphylococcus simulans qui ont plutôt un profil environnemental.

Des mammites subcliniques, sans symptôme visible

Ces germes sont cependant moins pathogènes que les agents pathogènes majeurs.

Ils peuvent être inoffensifs à la surface de la peau mais lorsque le germe passe le sphincter il va provoquer une inflammation responsable d’une élévation du taux cellulaire du lait.

La répercussion sur la production laitière et les taux est encore discutée et le lien entre l’espèce et la sévérité de la mammite n’a pas non plus été mis en évidence.

La plupart des infections par des staphylocoques à coagulase négative se retrouvent chez les primipares. L’infection s’installe en général au cours des trois derniers mois de gestation et s’exprime juste après le vêlage alors que les infections des multipares se retrouvent plutôt en fin de lactation.

On les trouve sur la peau saine du pis, sur les muqueuses et dans l’environnement de l’étable

Le contrôle des infections par les staphylocoques à coagulase négative peut s’avérer difficile. Cela est en partie dû à la multitude d’espèces en cause et à leurs caractéristiques variables comme décrit précédemment.

Il est cependant admis que la lutte contre ces germes est semblable à celle contre les germes des réservoirs mammaires et passe en partie par l’utilisation de produits de pré et post-trempage désinfectants. Mais, l’apparition de nouvelles infections est aussi fortement liée à la propreté des vaches et la prévention des nouvelles infections passe également par une bonne gestion de la litière.

Trempage des trayons

En conclusion, les staphylocoques coagulase négatifs (SCN) ont été longtemps considérés comme des agents pathogènes mineurs, donnant lieu à de fréquentes guérisons spontanées. Il est désormais prouvé qu’ils peuvent provoquer des infections mammaires chroniques non négligeables. Un traitement précoce peut être conseillé. La prévention passe par le trempage des trayons avec des produits non seulement cosmétiques pour protéger la peau des trayons mais surtout désinfectants pour diminuer la pression d’infection.

 

Jean-Pierre MASSOZ

Vétérinaire Conseil – Référent qualité du lait

Littoral Normand

Certifications :