Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

La délégation des génisses à Littoral Normand : déjà un an !

Services12/11/2021GénissesBovins lait

Pour répondre à un réel besoin venu du terrain et après une enquête préalable, Littoral Normand s'est lancé dans le pilotage de la délégation de l'élevage des génisses depuis le 1er septembre 2020. Nous nous sommes appuyés sur l’expérience de Seenovia et Eilyps déjà engagés dans cette démarche depuis plusieurs années.

La délégation des génisses

Le principe de la délégation :

La délégation des génisses consiste pour un éleveur « Naisseur » à confier ses génisses à partir de 20 jours à un collègue « Eleveur » qui a la charge d’élever ces génisses jusqu'à 2 mois avant vêlage : date de retour chez son propriétaire. Toute l'organisation est encadrée par le Littoral Normand au travers de 2 cahiers des charges : un cahier technique et un cahier sanitaire.

Des effectifs en constante augmentation :

3 éleveurs « Eleveurs » ont accepté de prendre en charge l'élevage des génisses pour autrui avec une capacité d’accueil de plus de 700 places ; dont déjà 460 sont occupées. 9 « Naisseurs » normands ont déjà fait le choix de déléguer l'élevage de leurs génisses ; d’autres sont en cours de réflexion. Pour pallier momentanément un manque d’« Eleveurs » dans les Pays de Loire, environ 150 génisses de cette région ont rejoint les rangs de nos génisses normandes.

Une délégation de l’élevage qui trouve son public :

Après 1 an de fonctionnement, les principales raisons qui incitent les éleveurs à déléguer l'élevage de leurs génisses sont essentiellement : une main d’œuvre souvent limitante, des bâtiments inexistants, inadaptés ou limités en nombre de places, un manque de fourrage disponible pour les génisses, une envie de spécialisation sur l’atelier « vaches laitières ». Ce sont autant de facteurs qui conduisent souvent à des résultats techniques décevants et pénalisants économiquement.

Des résultats à la hauteur des exigences du cahier des charges :

Grâce au suivi technique réalisé qui intègre 8 pesées sur 2 ans, un suivi rapproché des rations alimentaires et un encadrement sanitaire, les premières génisses restituées à leur propriétaire « affichent » des résultats techniques très satisfaisants : un âge moyen au vêlage de 24,3 mois, pour une utilisation de 1,5 IA par génisse. Ces excellents résultats techniques sont le fruit d’une part de la qualité des veaux fournis par les « Naisseurs » (santé et bon démarrage), et d’autre part du travail rigoureux réalisé et de l'implication de nos 3 « Eleveurs » normands.

Le coût d'une génisse

Un coût de la génisse élevée maîtrisé !

Le coût d’une génisse amouillante dont l’élevage a été délégué est de 1 515 € à ce jour ; somme auquel il faut retirer le prix moyen d’achat du veau payé par le Naisseur à l’Eleveur de 150 € : soit 1 365 €.

Sachant que le coût de production moyen d’une génisse dans les élevages de la zone Littoral Normand est de 1 520 € (entre 1 340 € à 1 685 €), force est de constater que la délégation de l’élevage des génisses reste intéressante à tous points de vue : économique et technique.

 

Après l’élevage conventionnel, Littoral Normand réfléchit à l’extension du principe de délégation pour les élevages en Agriculture Biologique.

 

Romain LALOUELLE                    

Conseiller Bovins Croissance             

et

Benoît COLOMBEL

Responsable Projets

Contactez l'auteur

Certifications :