Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

Constat d’alimentation : un indicateur technico-économique indispensable

Actualité07/06/2021

Tous les mois, le jour du contrôle avec l’agent ou le conseiller de Littoral Normand, vous enregistrez la ration (types de fourrages et de concentrés avec leur quantité et leur prix). Ces enregistrements permettent de produire un tableau de bord que nous appelons « Constat d’alimentation ».

Des constats d’alimentation à valoriser 

 

  • Au niveau individuel, tous les mois l’analyse des constats d’alimentation représente une mine d’informations sur l’équilibre de la ration (nombre de litres de lait permis par les UFL et les PDI), la concentration et le coût (coût alimentaire, coût des concentrés et coût des fourrages). En historique, lors d’une analyse sur plusieurs mois il est possible de prendre connaissance de ce qui s’est passé dans l’élevage, de repérer les ruptures dans les équilibres de la ration et éventuellement de rechercher des causes des problèmes d’alimentation ou de reproduction.
  • Au niveau collectif, les constats d’alimentation permettent de construire des références techniques sur l’utilisation d’aliments et des références technico-économiques.

 

De nombreux groupes de référence 

 

Tous les mois les conseillers de l’ensemble de la zone Littoral Normand possèdent les références issues des constats d’alimentation. Celles-ci font un état des critères techniques et des critères économiques aux 1 000 litres de lait produit ou à la vache traite par jour.

Tous ces critères permettent une comparaison par groupes thématiques (race, région naturelle, Robot, Agriculture Biologique, grand troupeaux et selon la part d’ensilage de maïs dans la ration de printemps). Cette comparaison fine permet donc de vous situer et le cas échéant de revoir vos choix de composition de la ration en toute connaissance de cause.

 

Bien-sûr, la valorisation des constats d’alimentation, que ce soit au niveau individuel ou par le biais des références de groupe, n’a de sens que si à la base, la saisie des constats d’alimentation est fiable. Les informations que vous transmettez doivent donc être fidèles à vos pratiques. Ce souci de la précision et la qualité des informations apportées à la saisie doivent être partagés par l’ensemble des acteurs que sont l’éleveur, le conseiller et l’agent de saisie.

 

Fabien BREGEAULT

Référent Chef Produit Technico-Economique

Contactez l'auteur

Certifications :