Vous êtes déjà connecté au SSO, vous pouvez vous déconnecter en cliquant ici
Mot de passe oublié

Bien réussir sa transition alimentaire

Actualité09/09/2022Fourrages, NutritionBovins lait

Chez les bovins, 70-80% de la digestion se fait dans le rumen. La durée de transition idéale pour les vaches laitières est de 3 semaines avec des fourrages stabilisés. Comment réussir cette transition?

Tout changement alimentaire perturbe le fonctionnement ruminal. Sans transition avec la nouvelle récolte les vaches ingèrent mais les performances laitières sont souvent dégradées. Lorsque la transition est mal conduite, la flore ruminale n’a pas le temps de s’adapter au nouveau fourrage et ça se traduit par des bouses molles, des grains non digérés et des performances diminuées.

 

Introduire progressivement un maïs stabilisé

L’idéal est de prévoir un petit silo de report afin d’entamer la nouvelle récolte seulement lorsque la fermentation sera achevée, au bout de 3-4 semaines environ. Si l’exploitation n’a qu’un seul silo, mieux vaut sortir le fond du silo et confectionner une petite taupinière sur une dalle pour laisser le nouvel ensilage fermenter.

Sur maïs fermenté et stabilisé, la transition peut alors se faire sur 3 semaines en introduisant progressivement le nouveau maïs en procédant en 3 étapes sur 3 semaines :

  • 1ère semaine : 2/3 ration actuelle + 1/3 nouvelle ration,
  • 2ème semaine : 50%-50%,
  • 3ème semaine : 2/3 nouvelle ration + 1/3 nouvelle ration.

L’apport de 250 g / VL / jour de bicarbonate de sodium sur cette période est recommandé car aide à tamponner le rumen.

 

Quelques recommandations pour minimiser l’impact d’un maïs non fermenté

Dans certains cas (manque de stock ou disposition des silos) vous serez obligé de distribuer immédiatement le maïs de l’année. Le maïs vert, riche en sucres solubles se montre très appétant. Dans cette situation voici quelques recommandations pour éviter les soucis métaboliques sur les animaux.

Il est important de compléter la ration avec des fourrages fibreux afin de ralentir le transit des vaches. Au niveau de la ration, il faut maintenir un bon équilibre énergie / azote en modérant l’apport de concentrés énergétiques fermentescibles (céréales à paille notamment). Il est également recommandé d’utiliser des concentrés / additifs sécurisant la stabilité du rumen :

  • Concentré fibreux (pulpe de betterave, coque de soja),
  • Levures vivantes,
  • Bicarbonate de sodium : mini 300g / VL / jour.

 

Olivier VERON - Nutritionniste 

Contactez l'auteur

Certifications :